Voyages JaponLa cérémonie du thé

La cérémonie du thé


La Voie du thé est un aspect fondamental de la culture japonaise, reposant sur quatre grands principes appelés Wakeiseijaku : harmonie, respect, pureté et tranquilité.


HISTOIRE DU THÉ VERT AU JAPON


Le thé, boisson issue de l'infusion de feuilles du théier, est originaire de Chine. Il existe de nombreux mythes et légendes expliquant l'apparition du thé et ses premières utilisations, notamment en rapport avec le bouddhisme zen. Le thé fit son apparition au Japon au VIème siècle. C'est au début du IXème siècle que l'auteur chinois Lu YU écrivit le "Classique du thé", ouvrage célèbre codifiant la culture et la préparation du thé. Au XIIème siècle, une nouvelle forme de thé fait son apparition, le matcha. Il s'agit du thé vert, dont les feuilles sont réduites en poudre entre deux pierres. Également originaire de Chine, ce thé fut introduit au Japon par le moine Eisai, l'un des piliers du bouddhisme zen japonais.
Le matcha fut d'abord utilisé exclusivement dans les monastères et temples bouddhistes et au cours de rituels religieux. Les guerriers samouraï commencèrent ensuite à préparer le matcha, trouvant l'exercice proche de leur mentalité et de leurs principes guerriers et leur permettant notamment de pratiquer un art respecté dans tout le pays. C'est à partir du XVIème siècle que le thé se répandit dans toute la société japonaise avec l'ouverture des maisons de thé (ochaya) et la codification par Sen no Rikyu, le plus notable maîtres de thé du Japon.


LA VOIE DU THÉ, SADÔ OU CHADÔ - ART ET PHILOSOPHIE


L'adage Ichigo ichie signifiant "savourer le moment présent comme un trésor, qui ne se reproduira pas" est introduit par le maître du thé Sen No Rikyu. Ses enseignements rappellent que chaque rencontre autour d'un thé est unique et se doit d'être accompagnée de gestes précis et élégants.
La cérémonie du thé (chanoyu) est aussi connue sous la dénomination " La Voie du thé " (sadô ou chadô) et repose sur quatre grands principes.

WAKEISEIJAKU

WA Harmonie
KEI Respect
SEI Pureté
JAKU Tranquillité


L'hôte s'engage corps et âme à offrir un moment esthétique et intellectuel à ses invités dans le respect des traditions. C'est également une leçon d'humilité qui est offert aux invités, qui se concentrent sur la beauté des plus simples aspects de la nature (la lumière, le bruit de l'eau, la chaleur...) toujours mis en valeur dans une maison de thé. L'objectif premier est intimement lié au bouddhisme zen : vivre dans l'instant. Tout est ainsi mis en oeuvre pour que les participants savourent ce moment de tranquillité et d'harmonie, sans penser à rien d'autre. La Voie du thé est un aspect fondamental de la mentalité japonaise, car elle englobe d'autres arts comme la calligraphie, la gastronomie, l'arrangement floral, l'habillage... C'est une philosophie et une discipline permettant l'accomplissement de soi et l'optimisation de ses rapports au monde, à la nature et aux autres. Ainsi, cette philosophie s'ancre parfaitement dans les règles de savoir-vivre japonais et en constitue même une partie de son essence.


LA CÉRÉMONIE DU THÉ AU JAPON


Les fils de Sen no Rikyu sont à l'origine des deux principales écoles de thé du Japon Urasenke et Omotesenke. Il faut noter que la cérémonie du thé japonaise est toujours enseignée dans les écoles.
Les touristes peuvent facilement assister à une cérémonie du thé au Japon, au sein d'une maison de thé. L'hôte (souvent une femme), vêtu d'un kimono, emmène les participants dans une petite salle de thé. Après avoir dégusté un petit gâteau (wagashi), les invités écoutent l'hôte expliquer les rituels et la philosophie japonaise. Il effectue ensuite la préparation du thé vert (matcha) et offrent aux invités un bol de thé vert (qu'il faut boire avec ses deux mains!). Le goût du matcha est assez particulier et ne ressemble en rien à ce que l'on connait du thé (même vert) en occident. Il est en effet assez épais et amer, ce qui en fait une dégustation surprenante. Toutefois, sachez que votre hôte a préparé ce thé avec respect, harmonie, pureté et tranquilité et dans le plaisir de vous enseigner l'humilité et le savoir-vivre de son pays. La cérémonie du thé fait d'ailleurs partie des arts traditionnels connus par les geisha.