Vous êtes ici : Voyages Japon Infos pratiques

Infos pratiques

ACHATS ARIANE CLIMAT COURANT ÉLECTRIQUE CULTURE ET TRADITIONS DÉCALAGE HORAIRE FÊTES FORMALITÉS GÉOGRAPHIE INTERNET JOURS FÉRIÉS LANGUE OFFICIELLE MONNAIE MOYENS DE TRANSPORT POCKET WIFI POPULATION QUAND PARTIR ? RELIGION

RELIGION



Une religion non exclusive


Au Japon, il y a environ 112 millions de shintoïstes, 93 millions de bouddhistes, 2 millions de chrétiens et 10 millions d'autres croyances religieuses... soit plus que la population japonaise elle-même ! Sur 127 millions d'habitants, le recensement compte 217 millions de croyants... preuve irréfutable de la religion non exclusive au Japon.

Au Japon, les religions ne sont pas exclusives et les croyances sont plus vécues comme des rituels sociaux. La vie japonaise s'organise autour de rites et de dates religieuses, qui sont ancrées dans le mode de vie des japonais.

Les principales cérémonies autour de la naissance ont lieu dans les sanctuaires shinto, les mariages dans des chapelles chrétiennes et les rites funéraires organisés par des moines bouddhistes.

Les croyances sont non exclusives, et les japonais ne sont pas attachés à un livre saint ou à un dieu unique. Ainsi, les différentes religions se mélangent et se mélent aux croyances populaires, au taoïsme et au confucianisme.

Le Shintoisme


Le shinto, la voie des Dieux, est la plus vieille religion au Japon. Il s'agit de la vénération des kamis, esprits supérieurs.

Les sanctuaires comportent un torii, portique séparant le monde sacré du monde profane. C'est après s'être purifié les mains et la bouche à l'aide d'une louche et d'eau situé a proximité du sanctuaire, que les fidèles sonnent une cloche, puis frappent deux fois dans leur mains en s'inclinant pour prier et implorer les kamis.

C'est avant tout l'expression profonde de la culture ancienne Japonaise, et la volonté de maintenir l'harmonie de la vie du pays. Ainsi, le shintoisme imprègne la vie quotidienne des japonais.

Le Bouddhisme


Le bouddhisme mahayana


Né en Inde, le bouddhisme au Japon est essentiellement arrivé par l'intermédiaire de la Chine au VIème siècle.

Les temples, identifiables à leur suffixe -ji ou -dera comprennent un bâtiment principal, un cimetière, des bâtiments destinés aux moines et parfois une pagode, regroupant des reliques de Bouddha. C'est après avoir enlevé ses chaussures et s'être agenouillé devant l'autel que les fidèles prient. C'est grâce à la méditation qu'un être peut parvenir à l'éveil et se libérer pour atteindre le Nirvana. Le bouddhisme mahayana insiste sur l'importance des Botsatsu (bodhisattvas en japonais), êtres sur la voie de l'éveil renonçant au Nirvana pour se consacrer au salut de l'humanité. Par exemple Kannon, Botsatsu de la miséricorde.
Une des caractéristiques du bouddhisme japonais est la multiplicité des sectes et des écoles apparues au fil des siècles.

Le bouddhisme zen


École du bouddhisme mahayana, le zen affirme la possibilité d'atteindre l'éveil par soi-même. Il s'agit de s'engager à prendre soin de son corps et de son esprit, pour vivre en osmose avec l'Univers. Pronant la sobriété, le bouddhisme zen à une forte influence sur la culture et l'art de vivre japonais.

Le Taoïsme


Le Taoïsme chinois se retrouve sur la culture japonaise à travers notamment la théorie du yin et du yang, l'astronomie et la prédiction de l'avenir.

Le Confucianisme


Acteur majeur du code des samouraïs, le confucianisme a contribué à mettre en place une morale fondée sur l'harmonie sociale et les vertus d'obéissance et de loyauté.
REPAS SANTÉ SAVOIR-VIVRE SÉISME ET TREMBLEMENT DE TERRE TÉLÉPHONER